Tous les tags
cross arobase download gears letter linkedin mail people phone search twitter
Plus
d’infos
sur nos
métiers
Actualités IRP
Exporter au format PDF

Le ministère du travail a élaboré un guide rassemblant 100 questions-réponses sur la mise en place du CSE et la gestion de la période transitoire jusqu’au 31 décembre 2019.

Au sein de ce guide, destiné aux différents acteurs de l’entreprise, le ministère du travail apporte des précisions sur les dispositions des ordonnances Macron. Nous en décryptons quelques-unes.

– Période transitoire et prorogation des mandats

Au cours de cette période transitoire (jusqu’au 31 décembre 2019), les ordonnances permettent à l’employeur de réduire ou de proroger les mandats en cours d’une durée maximale d’un an : il est ainsi possible de proroger ou de réduire les mandats arrivant à échéance en 2018, et de réduire les mandats arrivant à échéance en 2019.

Le ministère du travail précise que l’employeur peut procéder à plusieurs prorogations : “Les dispositions transitoires et finales de l’ordonnance ne limitent pas le nombre de prorogations ou de réductions des mandats possibles. Elles limitent seulement à un an la durée totale de la prorogation ou de la réduction des mandats”.

– Limitation du nombre de mandats successifs et rétroactivité

Le ministère du travail confirme que la limitation à trois mandats successifs au CSE ne s’applique pas rétroactivement aux mandats des élus CE/DP/CHSCT. Le décompte débutera alors à compter du premier mandat de membre du CSE.

Rappelons à ce titre que cette limitation ne s’applique pas dans les entreprises moins de 50 salariés, ni dans les entreprises entre 50 et 300 salariés si le protocole d’accord préélectoral le prévoit.

– CSE d’établissements et attributions

Au sein de ce guide, le ministère du travail précise que les attributions des comités d’établissements sont déterminées en fonction de l’effectif de l’entreprise et non de celui de l’établissement.

Ainsi, dans un établissement de moins de 50 salariés relevant d’une entreprise de plus de 50 salariés, le CSE d’établissement exerce les attributions des CSE des entreprises de plus de 50 salariés.

Source : Questions-Réponses | Le Comité social et économique

à lire aussi
Nos actualités
07.01.2021
Tandem expertise recrute un Consultant(e) Senior en [...]

Offre d'emploi pour un Consultant(e) Senior en analyse économique et financière Vous conduirez des missions de diagnostic d'entreprise sous les angles économique, financier et stratégique. Vous mettrez en…

Actualités sociales et juridiques
01.12.2020
Une société absorbante peut être condamnée pénalement [...]

La Cour de cassation retient désormais qu’en cas de fusion-absorption, la société absorbante peut être condamnée pénalement à une peine d’amende ou de confiscation pour une infraction commise…

Actualités sociales et juridiques
30.11.2020
Jurisprudence marquante du 3ème trimestre 2020

Existence d'une discrimination et exercice du droit d'alerte Dès lors que 13 salariés de plus de 45 ans, dont la moitié avaient plus de 50 ans, s'étaient vu attribuer…

commodo commodo lectus Phasellus adipiscing suscipit venenatis facilisis id, Aenean consequat. Sed